Turquie : La ville de Gaziantep va alimenter tous ses bâtiments et infrastructures municipaux grâce aux énergies renouvelables
#BERD #Climat #Cooperation #CooperationInternationale #Economie #EgaliteHommesFemmes #Electricite #Energie #EnergiesRenouvelables #Financement #Infrastructures #Investissement #Photovoltaique #SYRIE #TURQUIE
Denys Bédarride
mercredi 29 décembre 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 29 Décembre 2021 à 10:41

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement accorde un prêt de 10 millions d’€ sur 10 ans pour financer cinq centrales photovoltaïques connectées au réseau d’une puissance totale de 47 MW. Gaziantep est la quatrième ville turque à rejoindre les Green Cities aux côtés d’Ankara, d’Izmir et d’Istanbul. 

La ville de Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie, devrait alimenter la plupart de ses bâtiments et infrastructures municipaux avec des énergies renouvelables dans le cadre de son action climatique. 

Elle compte plus de 2 millions d’habitants et abrite un demi-million de réfugiés syriens, la deuxième plus grande communauté syrienne de Turquie après Istanbul. La municipalité s’est engagée dans une transformation urbaine durable qui profitera à tous les résidents. 

Elle vient de rejoindre le programme phare de durabilité urbaine de la BERD, Green Cities. 

Dans le cadre de cette coopération, la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement  accorde un prêt de 10 millions d’euros sur 10 ans pour financer cinq centrales solaires photovoltaïques connectées au réseau d’une puissance installée totale de 27 MW. Le prêt sera accompagné d’une subvention de 7 millions d’euros du Fonds spécial des actionnaires de la Banque  dans le but de soutenir la municipalité dont la population a connu une croissance rapide, en partie en raison d’un afflux de réfugiés en provenance de Syrie. 

Les centrales solaires photovoltaïques permettront de réaliser d’importantes économies sur les factures d’électricité, allégeant ainsi la pression sur le budget de la ville. Le projet contribuera également à éviter les émissions de carbone et l’utilisation intensive de l’eau pour la production d’électricité, ce qui est particulièrement important dans le sud-est de la Turquie, où l’eau est rare. 

La municipalité prévoit également d’impliquer les jeunes femmes dans le projet en offrant des stages et en les encourageant à poursuivre des carrières dans l’énergie durable. 

Fatma Sahin, maire de Gaziantep, a déclaré : 

« Nous faisons de notre mieux pour augmenter la production d’énergie renouvelable. Nous nous efforçons également d’assurer la propreté de l’air et de l’eau de la ville. Le soutien de la BERD et de son programme Green Cities arrive à point nommé alors que nous intensifions nos efforts pour améliorer la durabilité. La centrale solaire de 27 MW aura un impact significatif sur l’environnement et le climat de Gaziantep et de la région ». Nandita Parshad, directrice générale de la BERD pour les infrastructures durables, a ajouté : « La BERD respecte clairement son engagement à soutenir la transition verte de la Turquie. Investir dans un projet solaire pour la propre consommation énergétique de la municipalité est notre première étape à Gaziantep dans le cadre de notre programme Green Cities. Nous aiderons également la ville à intégrer plus largement l’énergie solaire dans les réseaux électriques ». 

Gaziantep est la quatrième ville turque à rejoindre les Green Cities aux côtés d’Ankara, d’Izmir et d’Istanbul. 

La BERD est un investisseur institutionnel de premier plan en Turquie et a investi 14 milliards d’euros dans le pays à ce jour, principalement dans le secteur privé.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *