Comment l'Algérie va renforcer ses relations commerciales avec le Royaume-Uni ?
#CooperationInternationale #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Institutions #ALGERIE #EchangesMediterraneens #RoyaumeUni
Agence Ecofin
dimanche 2 janvier 2022 Dernière mise à jour le Dimanche 2 Janvier 2022 à 00:17

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig a reçu, le 18 janvier à Alger, le représentant personnel du Premier ministre britannique chargé du partenariat économique avec l’Algérie, Lord Richard Risby, avec lequel il a examiné les voies et moyens de renforcer et de développer les relations bilatérales dans le domaine commercial, a indiqué un communiqué du ministère.

Lors de cette rencontre qui s’est déroulée en présence de l’ambassadrice du Royaume-Uni en Algérie, Sharon Anne Wardle, les deux parties ont mis en avant « la profondeur des relations économiques et commerciales liant les deux pays depuis des années », selon le communiqué.

Le ministre a affirmé que « l’opportunité existe pour les opérateurs économiques afin de rechercher et élargir les domaines de partenariat conformément à la règle gagnant-gagnant », évoquant les grandes lignes de la nouvelle politique du gouvernement qui encourage l’investissement producteur en partenariat avec les étrangers, notamment à travers l’octroi de plusieurs avantages et assurer un climat d’affaires adéquat.

Kamel Rezig a également abordé « la possibilité de conclure une convention de partenariat entre l’Algérie et le Royaume-Uni pour faire connaître les produits locaux », soulignant l’importance d’activer le conseil d’affaires algéro-britannique à même d’accroitre le volume des échanges commerciaux, note la même source.

Lord Risby a, pour sa part, déclaré que « l’Algérie est un partenaire stratégique pour le Royaume-Uni », exprimant « la disposition totale de son pays d’échanger les expertises notamment dans le domaine d’exportation et les mécanismes de la diversification économique ».

Source Algérie Presse Service

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *