#CooperationInternationale #Economie #Entreprises #Industrie #Investissement #Mine #Suisse #EchangesMediterraneens #Europe #MAROC
Agence Ecofin
mercredi 2 février 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 2 Février 2022 à 11:51

La hausse de la demande pour les métaux « verts » entraine une course pour trouver de nouvelles sources d’approvisionnement. Alors que la transition énergétique nécessite de réduire l’empreinte carbone liée à leur production, le recyclage est l’une des voies conciliant ces deux objectifs.

Au Maroc, la compagnie minière Managem a signé un accord avec le géant suisse des matières premières Glencore pour récupérer du cobalt, du nickel et du lithium par recyclage. Le partenariat annoncé le 26 janvier est soumis à la réalisation d’une étude de faisabilité positive pour ce projet d’ici la fin du premier trimestre 2022.

Selon les termes de l’accord, Managem mettra à disposition sa technologie de recyclage des batteries lithium-ion (fournies par Glencore) permettant, apprend-on, des taux de récupérations assez élevés. Le groupe marocain fournira aussi sa raffinerie hydrométallurgique Compagnie de Tifnout Tiranimine (CTT) de Guemassa, située à 37 km de Marrakech et qui servira d’usine de recyclage.

En plus de fournir la matière première qui sera recyclée, notons que Glencore se chargera de la commercialisation des produits finis grâce à son portefeuille client diversifié, allant des acteurs de l’électronique à ceux de l’automobile. Un accord de cinq ans devrait être conclu à cet effet pour la livraison annuelle par CTT à Glencore de 1 200 tonnes de cobalt recyclé, ainsi que de l’hydroxyde de nickel et du carbonate de lithium.

Alors que l’exploitation minière est critiquée pour la pollution environnementale qu’elle engendre, l’importance de ces métaux dans la réussite de la transition énergétique pose un défi aux compagnies et aux consommateurs sur la manière de les produire avec un impact environnemental moindre. Dans cette optique, le recyclage est une option intéressante, car il ne demande pas de retourner à la mine.

« La plupart des acteurs de la chaîne d’approvisionnement cherchent à s’assurer que les matériaux proviennent de sources durables et nous sommes convaincus que le recyclage jouera un rôle crucial pour répondre à cette demande », assure Imad Toumi, PDG de Managem.

Pour rappel, Managem et Glencore produisent déjà du cobalt dans plusieurs mines à travers le monde, notamment Murrin Murrin en Australie et Kamoto Copper en RDC pour le groupe suisse et Bou-Azzer au Maroc pour Managem.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.